Les trouvailles d’Antonio au Salon Carrefour 50 ans +

J’ai été agréablement surpris par le Salon Carrefour 50 ans +. Je ne pensais pas y trouver autant de produits et  services spécialement adaptés à mes goûts et à mes besoins. Il était plus que temps que j’explore les solutions offertes pour les 50 ans +, afin de faire évoluer efficacement ma situation de préretraité.

Tout d’abord, je me suis dirigé au kiosque de la FADOQ – Région île de Montréal et j’ai complété sur place mon inscription pour devenir membre. Puis, au kiosque de Bel Âge, je me suis procuré un abonnement à ce magazine mensuel. Grâce à ces réseaux, je serai toujours bien informé des offres et opportunités répondant à mes intérêts.

Ensuite, je me suis laissé tenter par… un vélo électrique ! Depuis le temps que j’en rêvais ! Les pentes du Mont-Royal et des Laurentides ne m’empêcheront plus de pratiquer mon sport favori. On commence dès demain pour une remise en forme !

J’ai aussi fait un test de conduite et assisté à une conférence à ce sujet. Les conseils concernant l’ajustement des miroirs pour l’angle mort améliorent considérablement la visibilité au volant. J’ai fait les modifications dès que je suis retourné à ma voiture.

Je ne suis vraiment pas du genre à utiliser des produits de soins pour la peau, mais j’ai été étonné de découvrir un produit naturel qui s’avère très efficace pour l’eczéma. Je vais pouvoir régler mon problème aux mains et poursuivre mes occupations sans douleur, que ce soit au travail ou à la maison.

Enfin, plusieurs services gouvernementaux et services communautaires avaient leurs kiosques au salon, ce qui m’a permis de discuter de plusieurs questions financières et juridiques avec les intervenants sur place.

Ce qui est pratique avec le Salon Carrefour 50 ans +, c’est que je n’ai plus besoin de passer des heures à faire des dizaines de téléphones pour trouver les produits et services dont j’ai besoin, tout est là sous un même toit et on peut parler à de vraies personnes, plutôt qu’à des répondeurs. Alors c’est certain, je reviendrai l’année prochaine !

Antonio