Crédits d’impôt pour les aînés dans la récente mise à jour économique du gouvernement

Le premier ministre François Legault s’est montré sensible aux cris à l’aide d’aînés, lancés lors de la campagne électorale à l’automne 2018. En campagne électorale, M. Legault avait d’ailleurs fait de son objectif de «remettre de l’argent dans le portefeuille des familles» une de ses priorités absolues. Il tenait à procéder rapidement suite à sa victoire électorale.

Résultat : dès janvier 2019, un nouveau crédit d’impôt est créé pour plus d’un demi-million de personnes âgées de 70 ans plus. S’il obtient des revenus inférieurs à 22 500 $ annuellement, un aîné seul pourra par exemple recevoir le maximum prévu de 200 $ (400 $ pour les couples). Le budget de ces personnes sera donc bonifié de 3,80$ par semaine, un «ajout significatif», selon le ministre des Finances Éric Girard. L’aide est réduite progressivement jusqu’à un revenu de 26 500 dollars. Le premier ministre a dit qu’il pourrait se montrer «éventuellement» plus généreux envers les aînés dans le respect de la capacité de payer de l’État.

«Il s’agit de la première étape du plan de match du nouveau gouvernement», a expliqué le ministre Girard. «Toutes nos mesures, toutes nos promesses sont mises en place progressivement », a-t-il signalé. Conforté par une marge de manœuvre budgétaire de près de 4 G$, le gouvernement caquiste prévoit remettre 1,7 G$ – soit l’équivalent du surplus attendu pour l’exercice 2018-2019 – dans le portefeuille des contribuables.

L’annonce de cette mise à jour économique a été faite avant les fêtes, le 3 décembre 2018. Le budget, lui, sera présenté en mars prochain. Il est inhabituel de voir le premier ministre annoncer en personne une mise à jour économique, un exercice normalement dévolu exclusivement au ministre des Finances. Fait exceptionnel également pour ce genre d’annonce, le gouvernement avait opté pour une conférence de presse tenue dans un hôtel, à laquelle avaient été «convoqués» plusieurs dizaines de citoyens.